top of page

kit de survie pour mamans débordées

Dernière mise à jour : 25 mai 2023


En ce début d’année, la reprise pourtant teintée de nouvelles résolutions et de bonnes énergies peut rapidement prendre des airs de fin d’année rythmée par le débordement et le chaos général! Et j’ai dans l'écriture de ce post une pensée particulière pour toutes les femmes qui gèrent beaucoup, beaucoup de responsabilités au quotidien et qui essaient tant bien que mal d’assurer à tous les niveaux!


Coaching féminin coaching collectif et personnalisé 100% online avec Muse Within en France

Du coup, aujourd’hui, j’avais envie de m’adresser aux mamans ici parce que j’ai récemment lu un article extrait du livre “Hunt, Gather, Parent” de Michaeleen Doucleff qui a pas mal raisonné en moi et dont j’ai trouvé l’approche super intéressante. Dans son ouvrage, l’autrice revient sur la façon dont elle a transformé positivement la relation avec sa fille de 3 ans, en appliquant les principes éducatifs de 3 cultures ancestrales: les Mayas, les Inuits et les Hadzas. Et dans ce monde où tout va à 100 à l’heure, où être maman, travailler et gérer le quotidien familial est loin d’être une évidence, dans un monde où on met chaque jour la barre un peu plus haut et où chaque jour on se charge la mule un peu plus, ces conseils sont arrivés comme une bouffée d’air pur et comme un grand soulagement dans ma besace de culpabilité!


Parce que oui, il y a nos projets, nos rêves, nos envies, nos ambitions, notre bien-être, notre équilibre et au milieu de tout ça nos enfants et souvent la culpabilité de ne pas être assez pour eux! Pas assez dispo, pas assez investie, pas assez dans l’interaction, dans le jeu etc…


Et cette culpabilité, nous la vivons souvent comme un véritable fardeau et au lieu de prendre soin de nous, dans ces moments charnières où c’est probablement ce dont on a le plus besoin, on se jette souvent dans de nouveaux défis pour eux en pensant que cela va alléger notre culpabilité et nous aider à nous sentir mieux.


Et si la clef n’était pas d’ajouter quelque chose de plus à notre agenda pour les satisfaire et essayer par la-même de nous déculpabiliser mais plutôt de les faire collaborer en les encourageant à participer à notre quotidien?


Ce dont les enfants ont le plus besoin au fond, c’est de faire parti de notre univers, en être des membres à part entière en étant pleinement intégrés dans notre monde d’adultes et pour cela de contribuer ! Alors oubliez la pâte à sel ou les jeux de dragons qui vous ennuient à mourir et viennent dilapider vos derniers restes d'énergie et embarquer votre enfant dans la fabuleuse aventure qu’est votre vie: proposez lui de vous aider à cuisiner, de débarrasser la table, de plier le linge…





Alors je vous partage ici les 3 conseils de Michaeleen si vous avez le sentiment d’échouer dans l’éducation pour vous aider à lâcher prise:


  1. Arrêter de vous disputer, vous n’y gagnerez rien si ça n’est de leur apprendre une mauvaise habitude, insufflant dans votre relation stress et tension. Chaque fois qu’un conflit est sur le point d'émerger dites “je ne vais pas me disputer “, touchez l’épaule de votre enfant et quittez la pièce. Parce que soyons honnêtes, vous énervez ne servira à rien d’autre que vous faire culpabiliser un peu plus.

  2. Cessez de divertir vos enfants. Vivez comme si vous n’aviez pas d’enfant et incluez-les dans votre vie. Trouvez un moyen de les intégrer dans votre monde d’adultes. Ils veulent faire parti de votre univers, en être des membres à part entière, supprimer les activités spéciales organisées pour eux le week-end et après l’école, les fêtes d’anniversaire, les visites au musée, les moments passés sur des aires de jeux. Vivez vraiment votre vie, impliquez-y vos enfants et attendez-vous à ce qu’ils se comportent ou s’amusent à l’intérieur du cadre, car c’est cela le monde réel.

  3. Faites les participer autant que possible aux tâches ménagères. Les enfants possèdent un fort instinct pour aider et contribuer. Confiez-leur une petite tâche qui correspond à leur niveau de compétences. Incluez les. Dites leur de venir passer du temps avec vous et donnez leur une tout petite mission pour le faire. ( éplucher un concombre, mélanger un oeuf)... même si ils s’en acquittent rapidement, ils vous offrent une réelle contribution et se sentent inclus et important.


Accorder de l’autonomie aux enfants mais aussi attendre d’eux qu’ils participent et leur apprendre à devenir des membres à part entière de la famille, cela créerait un monde meilleur, cela aiderait les enfants souffrant d’anxiété et de dépression, et par conséquent cela contribuerait à “créer” des adultes mentalement en bonne santé.

J’ai mis en place tous ces conseils avec ma fille de 5 ans qui demande souvent beaucoup d’attention, je l’ai impliqué pour m’aider à mettre la table, à mélanger les oeufs, elle a même pris en charge la préparation du guacamole en amont de notre “taco party" et je l’ai vu s’enthousiasmer tellement à contribuer à l’émulation familiale, j’ai lu de la fierté sur son visage et un vrai ressenti de satisfaction. J’irai même jusqu’à mentionner une contribution évidente à sa confiance en elle! Et soyons honnête son aide m’a évité une partie de cache-cache à un moment où il n’était définitivement pas possible pour moi de m’investir pleinement dans la partie ou en tous cas assez pour que le ressenti de partager quelque chose avec moi soit aussi fort que l’impact de la préparation du Guacamole! :)


Alors en cette période de début d’année, gardez en tête que prendre soin de vous est tout aussi important que de prendre soin de tout le monde et de tout ce qui vous entoure. "Vous ne pouvez pas être une maman incroyable et assurer sur tout le reste si vous ne prenez pas soin de vous."


Je vous souhaite une merveilleuse année 2022,


Laure,


Contact Email: Contact@musewithin.com








Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page